sacoche de fourche bikepacking

Quelle sacoche de fourche en bikepacking ?

Vous cherchez à augmenter votre capacité de stockage pour partir en voyage et vous pensez que la sacoche de fourche est LA solution pour vous?

En même temps, avec sa stabilité en tout-terrain et son grand volume de stockage, elle est parfaite pour le bikepacking.

Mais attention, elle n’est peut-être pas faite pour vous !

Si vous comptez rouler principalement sur la route, mieux vaut l’éviter. Je vous explique pourquoi dans cet article :

Quelques précautions avant de choisir une sacoche de fourche

Peut-être qu’elle vous paraît être la sacoche idéale pour le bikepacking, c’est plutôt vrai, mais davantage pour le gravel ou le VTT.

Et pas avec tous les modèles !

En effet, il y a certaines conditions à respecter pour pouvoir installer ce type de sacoche.

D’ailleurs, on parle de sacoche de fourche au singulier, mais il faudrait plutôt en parler au pluriel, car oui, elles vont par paire !

Pour des raisons d’équilibre et pour ne pas vous retrouver avec un vélo qui tire d’un côté plutôt que de l’autre, il vaut mieux en avoir deux. D’ailleurs, il faudra penser à équilibrer le poids entre les deux sacoches, mais on en reparlera plus tard…

Tout d’abord, concentrons-nous sur la compatibilité avec votre vélo.

Faut-il une fourche de vélo spécifique ?

Avant d’acheter quoi que ce soit, vous devez vérifier si votre vélo est compatible avec ce type de sacoches. La vérification est simple :

Avez-vous des pas de vis de chaque côté de votre fourche ? Comme j’en ai sur mon Origine GTR Evo Ultra :

fixation cargo cage pour sacoche de fourche bikepacking

Dans ce cas, c’est tout bon !

Mais si vous n’en avez pas, ce n’est pas grave, il existe des fixations universelles pour accrocher vos sacs. Cependant, vous serez un peu plus limité sur le matériel que vous pourrez emporter et elles auront plus tendance à bouger en cours de route.

Peu importe le système choisi, gardez à l’esprit que ce sont des sacoches qu’il ne faut pas trop charger. D’une part parce qu’elles vont influencer directement votre pilotage (tout comme la sacoche de guidon), mais bien souvent les constructeurs imposent une limite de capacité sur leur fourche : poids des sacoches et cargo cage compris !

Vous avez dit une cage ?

Une sacoche de fourche n’est rien sans une cage…

Et oui, pour faire tenir une sacoche de fourche en bikepacking, une cage est OBLIGATOIRE.

Mais au fait, c’est quoi une cargo cage ?

C’est un support en métal qui se fixe sur votre fourche et qui permet de fixer le sac via des scratchs, des sangles ou des colliers de serrage (tout dépend du type de fixation).

La sacoche s’appuie sur la cage et empêche les mouvements de celle-ci en cours de route. Voici quelques modèles de cages cargo réputés en bikepacking :

porte bidon zefal z adventure cage 890x890 crop center

Zefal Z Adventure Cage

Une cage avec sangle intégrée pour transporter tout ce que vous voulez sur votre fixation, porte-bidon, sac, bouteille, trousse à outils…

apidura cargo cage 1 890x890 crop center

Apidura Cargo Cage

Une cage universelle qui permet de se fixer sur des fourches à trois ou deux inserts filetés, peu importe l’espace entre ceux-ci.

Cargo cage blackburn 890x890 crop center

Blackburn Outpost

Une cage de cargo qui permet non seulement de transporter des sacoches de fourche, mais aussi de transporter des bidons d’eau avec ses sangles !

C’est bon, votre vélo est compatible avec ce type de sacoche et vous savez ce qu’est une cargo cage ? Mais au fait, est-ce que ce sac est fait pour vous ?

Pourquoi choisir la sacoche de fourche en bikepacking ?

Bien que ce type de sac soit absolument génial, il y a quelques inconvénients qui pourraient vous faire préférer un autre modèle pour votre utilisation.

Allez, je vous liste les avantages et les inconvénients pour savoir si elle est vraiment faite pour vous :

Avantages

  • Volume généreux : entre 3 et 5 litres de volume par sacoche, vous avez de quoi emporter quelques affaires. Mais rappelez-vous, pas de matériel lourd, votre fourche a sa limite, d’autant plus avec les secousses en VTT.
  • Position sur le vélo : le poids supplémentaire à l’avant permet d’avoir une meilleure adhérence, parfait en tout-terrain, notamment en gravel !
  • Compatible avec presque tous les vélos : en ajoutant une cage de fixation universelle, presque tous les vélos deviennent compatibles. N’oubliez pas de ne pas trop charger et de protéger votre peinture avec des autocollants-LINK.
  • Accès facile : l’ouverture se fait par le dessus, il suffit de l’ouvrir et d’accéder au contenu, facile ! Néanmoins, il reste impossible d’y accéder en roulant, mais lors d’un arrêt rapide, il suffira de vous pencher en avant pour accéder à l’équipement rangé à l’intérieur.

Inconvénients

  • Position sur le vélo : si c’est un avantage en tout-terrain, c’est un inconvénient en vélo de route. De par sa position à l’avant, elle n’est pas aérodynamique. Ajouter des sacoches de fourche, c’est réduire votre vitesse de 6,4 % à 30 km/h, pour en apprendre plus.
  • Perturbe le pilotage : comme la sacoche de guidon, le fait d’ajouter du poids à l’avant de votre vélo rend votre direction moins vive et réactive. C’est moins dérangeant sur la route ou un chemin large que sur les sentiers techniques.
  • Ne supporte pas le matériel lourd : la plupart des fourches vous limitent à une capacité de 3 kg de chaque côté : sacoche et cage compris.
  • Avant plus large : le pilotage devra être plus fin pour passer à certains endroits, notamment dans des pierriers ou des singles étroits.
  • Plus lourd : étant donné que vous avez besoin d’une paire de sacoches, vous avez également besoin d’une paire de cages. On arrive facilement à 500 grammes, ce qui est plus que pour une sacoche de selle ou de guidon, qui offre pourtant plus de volume de stockage.

Quelles caractéristiques choisir pour son sac de fourche ?

Maintenant que vous en savez plus sur ces avantages et inconvénients, certaines caractéristiques sont indispensables pour le bikepacking. Voyons cela en détail :

  • Étanche : je me répète à chaque présentation de sacoche, mais l’étanchéité est très importante. Surtout dans le cas où vous transportez des vêtements ou des affaires de bivouac.
  • Légèreté : étant donné qu’il faut limiter le poids dans vos sacoches, il est également préférable d’avoir des sacoches légères, il en va de même pour les cages.
  • Support solide : attention au système de fixation, je pense que vous n’avez pas envie que votre sacoche aille jouer avec les rayons de votre roue. Préférez un système fiable et solide, quitte à mettre un peu plus cher, n’oubliez pas, c’est un investissement, vos sacoches vont vous durer quelques années.
  • Résistance : si vous partez en tout terrain, pensez à choisir un tissu suffisamment solide. Ces sacoches sont très exposées aux pierres, branches et autres joyeusetés. Il serait dommage d’en déchirer une.

Quel matériel de bikepacking mettre à l’intérieur ?

Comme dit plus haut, vous devez limiter le poids dans ces sacoches, privilégiant de l’équipement léger mais volumineux. Tout comme avec la sacoche de guidon.

Que ce soit des vêtements à avoir rapidement sous la main comme votre pantalon de pluie, une veste coupe-vent, une doudoune ou des sur-chaussures. Ou pourquoi pas votre sac de couchage, votre matelas ou quelques accessoires, au final, tout ce qui prend de la place mais qui n’est pas lourd !

quel materiel sacoche de fourche bikepacking

Mais la question principale est, en avez-vous besoin ?

Avez-vous besoin d’une sacoche de fourche ?

Si vous avez opté pour le vélo de route pour partir à l’aventure, je ne vous recommande pas ce type de sac, à moins d’avoir déjà rempli votre sacoche de selle, de cadre, de guidon et de top tube…

En raison de leur position et des vitesses « élevées » en vélo de route, ce type de sac va freiner votre progression, de l’ordre de 6% comme vu un peu plus haut dans cet article. Et je ne vous explique pas quand le vent de face fait son apparition!

Maintenant, si vous êtes en gravel ou en VTT et que vous préférez les chemins, là ça peut être très intéressant. Le poids supplémentaire va coller votre roue au sol comme le ferait une suspension.

En plus de ça, elles vont venir absorber les vibrations de la route pour rendre vos heures de selle encore plus confortables. Et ça en bikepacking, c’est appréciable au fil des jours !

Quoi qu’il en soit, ce n’est pas une mauvaise sacoche pour autant, mais c’est celle qui influencera le plus votre vitesse. Mais vous allez me dire que la vitesse ne compte pas en bikepacking ?

Et je suis d’accord.

Mais si cela réduit votre vitesse de 6%, cela signifie également que pour maintenir la même vitesse, vous devrez fournir 6% d’effort en plus. Pensez-y !

Les meilleures sacoches de fourche pour le bikepacking

Vous avez toutes les cartes en main pour choisir le meilleur modèle, mais comme il existe énormément de marques tel que : Apidura, Ortlieb, Topeak, Restrap, Tailfin…

Je vous laisse avec quelques sacs qui font partie des meilleures sacoches de fourche. À vous de choisir :

sacoche fourche velo apidura expedition pour bikepacking 4 5 l full 890x890 crop center

Apidura Expédition Fork Pack

– Pour la légèreté

Cette sacoche de la gamme Expédition d’Apidura est ultra légère avec ses 120 grammes. Elle vous permettra de transporter jusqu’à 3 litres de volume et surtout, les scratchs pour la fixer à la cage sont inclus.

sac bikepacking fourche

Decathlon Riverside Fork Bag

– Pour le prix

À seulement 25 euros pièce, ces sacoches sont ce qui se fait de mieux en termes de rapport qualité-prix. De plus, elles ne pèsent que 150 grammes et proposent 4 litres de volume de stockage.

211187363ef4b6dcc6bf2

Ortlieb Fork Pack

– Pour un ensemble Cage + Sac

Ortlieb propose une belle innovation avec ce système deux en un. Disponible en deux tailles, il s’adaptera à la quantité de votre équipement. Naturellement, c’est un peu plus lourd : 290 grammes pour l’ensemble sacoche + cage.

alther marvin createur route du velo

Marvin

de Route du Vélo

Fan absolu de vélo depuis de nombreuses années et sous toutes ces formes, toujours à la recherche de nouveaux défis et de nouvelles routes à parcourir.

Aventurier à vélo, l’exploration est ma passion, si vous voulez en apprendre plus sur mon parcours, je vous laisse découvrir mon histoire

Des articles susceptibles de vous intéresser

sacoche cadre bikepacking apidura expedition
Les meilleures sacoches de cadre bikepacking

Quand on cherche à s’équiper en sacoches, la sacoche de cadre n’est pas la première à laquelle on pense, et pourtant, c’est la meilleure des sacoches pour bien des raisons. Mais est-ce qu’elle répond à vos besoins ? Vous trouverez…

sacoche top tube bikepacking apidura
Les meilleures sacoches top tube en bikepacking

La sacoche top tube se fixe sur le dessus de votre cadre de vélo, généralement fixé avec des sangles ou avec des vis, elle est accessible en roulant et facilement utilisable. Dans cet article, vous verrez si ce type de…

sacoche de selle bikepacking
Les meilleures sacoches de selle bikepacking

La sacoche de selle ou saddle bag en anglais, est le modèle iconique du bikepacking, et ce n’est pas pour rien que cette sacoche est si populaire : grosse capacité de transport, facilement fixable sur tous types de vélo. C’est…

Notez cet article

Dernière modification de l’article :