Bikepacking : sacoches, matériel et vélo

Le bikepacking, c’est voyager le plus léger possible, mais du coup, qu’est-ce qu’on emporte ? Rien ?

C’est vrai que si l’on suit ce principe de voyage ultra léger, on se retrouve à dormir à l’hôtel, mais le bikepacking, c’est aussi la nature et l’aventure.

Si vous n’avez jamais voyagé à vélo, vous vous posez certainement quelques questions. Je vais vous aider à y voir plus clair.

Dans cet article, vous ne trouverez pas vraiment une liste de matériel à emporter, mais plutôt une liste des grandes catégories à ne pas oublier.

Que ce soit pour une aventure d’un week-end ou pour un tour du monde, vous trouverez ici l’essentiel pour vous équiper en bikepacking !

Quel vélo pour le bikepacking ?

Du bikepacking sans un vélo, c’est un peu comme marcher sur les mains, ça n’a pas de sens.

Mais alors, quel vélo choisir ? Un gravel ? Un VTT tout suspendu ? Un vélo de route en carbone ?

Tous les vélos sont compatibles, et à vrai dire, il n’y a pas de mauvais choix…

quel velo pour bikepacking

Faire du bikepacking en vélo de route, c’est possible !

Du moment qu’il est à votre taille, qu’il ne vous crée pas de douleurs et surtout qu’il vous donne envie de pédaler !

Après, c’est sûr que certains modèles sont plus adaptés que d’autres, que ce soit avec une fixation pour un porte-bagages, un espace de stockage supplémentaire dans le cadre ou des fixations pour des porte-bidons supplémentaires.

Mais tout cela ne changera pas votre vie, au mieux elle vous la simplifiera, mais ne vous empêchera nullement de partir à l’aventure.

Si vous ne savez pas quel type choisir, je vais vous expliquer ce que chaque type de vélo peut vous apporter en bikepacking.

Vous avez le choix entre…

Le gravel : le vélo conçu pour l’aventure !

Il est souvent associé au bikepacking, cela doit être son côté baroudeur qui correspond bien à l’esprit. C’est la machine par excellence pour partir à l’aventure.

Peu importe sur quoi vous tomberez en cours de route, avec un gravel ça passe, plus rien ne vous arrête !

Le seul inconvénient est que vous irez un peu moins vite sur le bitume, mais bon, c’est en échange d’un plus grand confort. À vous de choisir !

Si le gravel est fait pour vous, retrouvez ma sélection des meilleurs gravel pour faire du bikepacking. Le tout, trié par budget, du plus petit au plus grand !

Le VTT : pour un voyage en pleine nature

Si vous avez encore plus envie ou besoin d’aventure, de nature et de paysages grandioses, pas de doute, le VTT est fait pour vous.

Avec lui, vous passez vraiment partout et vous pourrez accéder à des endroits où aucun autre vélo ne pourrait vous emmener.

Mais il faudra être patient, ses gros pneus, sa position orientée confort limiteront votre vitesse, il faudra limiter le nombre de kilomètres journaliers, mais c’est le vélo idéal pour le grand air !

Mon article sur les VTT en bikepacking devrait vous aider à choisir le meilleur modèle pour votre aventure.

Vélo de route : la vitesse, les kilomètres et la montagne

On ne pense pas forcément à lui pour partir en bikepacking, et pourtant, il est parfaitement adapté !

Vous pourrez enchaîner des sorties de plusieurs centaines de kilomètres, gravir plusieurs cols grâce à sa légèreté ou encore changer de région presque tous les jours si vous traversez la France.

Mais il faudra vous limiter au bitume, avec ses petits pneus, il sera possible de rouler sur quelques chemins bien tassés, mais ça sera au détriment du confort.

Pour trouver le modèle idéal, mon article sur le vélo de route en bikepacking devrait vous aider dans vos choix !

Dans tous les cas, si vous cherchez un nouveau vélo, qu’il soit électrique ou non, pensez au vélo reconditionné. Vous ferez de belles économies, surtout avec The Cyclist House.

Améliorer votre vélo

Mais ça se trouve, vous avez déjà un vélo, alors pourquoi en acheter un spécifique au bikepacking ? Vous pouvez très bien ajouter quelques accessoires pour augmenter votre confort !

Dans ce cas, il y a plusieurs possibilités :

  • Ajouter des prolongateurs : pour augmenter votre confort tout au long de la journée, soulager la pression sur vos mains ou affronter le vent de face, l’ajout de prolongateurs est une bonne idée.
  • Passer sur une selle en cuir : pour augmenter le confort, rien de tel qu’une selle qui s’adapte à vos fesses. Les selles en cuir, bien que plus lourdes, transforment n’importe lequel de vos vélos en canapé sur roues.
  • Porte-bidons : l’ajout d’une sacoche de cadre empêche l’utilisation des porte-bidons classiques. Découvrez quel porte-bidon choisir en bikepacking.
  • Ajouter un porte-bagage : si vous ne pouvez pas vous passer d’un porte-bagage ou que vous souhaitez transporter un peu plus d’affaires, le porte-bagages peut être une solution intéressant.

Et ce ne sont là que quelques exemples d’améliorations…

Ça y est, votre vélo est prêt ? Il ne reste plus qu’à ajouter des sacoches, mais lesquelles choisir ?

Quelles sacoches choisir en bikepacking ?

Sacoche de cadre ? De guidon ? De selle ? Ou encore top tube ?

Il y a l’embarras du choix et on peut vite se demander : mais comment ranger en bikepacking ?

Pas d’inquiétude, chaque modèle a sa fonction, ses avantages et ses inconvénients, et selon votre vélo ou votre matériel, vous n’aurez pas forcément besoin de tous ces modèles…

Sacoche de cadre

Ce modèle est idéal pour transporter des affaires lourdes ou du matériel dont vous avez besoin d’avoir rapidement sous la main.

sacoche cadre bikepacking

Tout ce qui est lourd, ça va dans la sacoche de cadre !

Elle existe en deux formats :

  • La demi sacoche : elle permet de garder vos deux porte-bidons tout en vous permettant d’avoir entre 2 et 6 litres de stockage.
  • La full frame : avec un volume plus important, elle remplace vos deux porte-bidons, mais il faudra trouver une nouvelle façon pour vous hydrater (poche à eau, sac à dos ou flasque)

Retrouvez ma sélection des meilleures sacoches de cadre pour faire du bikepacking.

Sacoche de guidon

Avec son volume important, elle permet de transporter beaucoup de matériel, notamment ce qui est volumineux mais léger, comme un sac de couchage ou des toiles de tente.

sacoche guidon bikepacking

Tente, sac de couchage, oreiller, tapis de sol, la sacoche de guidon, c’est excellent pour ranger le matériel de bivouac.

Elle est généralement proposée avec deux types de fixations :

  • Avec harnais : plus stable mais aussi plus lourd, ce type de fixation permet de stabiliser votre équipement avec une plus grande efficacité, idéal pour le gravel ou le VTT.
  • Sans harnais : plus légère mais aussi moins stable, c’est le modèle idéal pour les vélos de route où le poids compte plus que la stabilité.

Ça vous intéresse ? Retrouvez ma sélection des meilleures sacoches de guidon.

Sacoche de selle

Modèle polyvalent par excellence, elle permet également de transporter beaucoup d’affaires, même lourde !

Mais il faudra veiller à bien ranger son équipement à l’intérieur !

sacoche selle bikepacking

Pour stocker beaucoup d’affaires, la sacoche de selle est parfaite

Pourquoi ?

Pour éviter le balottement, je vous en parle plus en détail dans mon article consacré aux sacoches de selle. Vous y retrouverez aussi une sélection des meilleurs modèles.

Sacoche top tube

Moins volumineuse mais plus facile d’accès, cette sacoche est souvent délaissé et pourtant c’est ma préférée.

Pourquoi ?

Parce qu’elle permet de loger tout ce dont vous avez besoin d’avoir rapidement sous la main.

Téléphone portable, un peu d’argent ou encore de la nourriture.

sacoche top tube bikepakcing

La sacoche de tube supérieur, idéale pour mettre quelques accessoires à portée de main.

Attention tout de même au choix de celle-ci, elles ne sont pas toutes bien pensé.

Retrouvez ma sélection de sacoche top tube dans mon article dédié.

Et si on transporte autant de sacoches, ce n’est pas pour rien. C’est parce qu’on a beaucoup de matériel à transporter. Mais qu’est-ce qu’on emporte ?

Quel matériel en bikepacking ?

S’il y a des sacoches sur votre vélo, c’est pour transporter votre équipement. Alors, comment équiper votre vélo bikepacking ?

A vrai dire, tout va dépendre de votre niveau d’autonomie…

materiel bikepacking et accessoire

La liste de matériel change suivant votre niveau d’autonomie

Vous n’aurez pas le même équipement si vous préférez le confort à la vitesse !

Dans tous les cas, pour être sûr de ne rien oublier, voici une liste des différentes catégories de matériel à avoir avec vous pendant votre voyage à vélo..

Popote pour cuisiner et manger chaud

Manger chaud, ça ne paraît rien, mais après une journée à vélo, c’est un petit plaisir qu’on ne refuse pas. Le plus simple reste un réchaud à gaz, une popote ultra légère et un briquet, rien de plus.

Avec cela, vous pourrez faire chauffer de l’eau pour vous préparer un café ou réhydrater un plat lyophilisé.

Pour des recettes gourmandes je vous recommande ce site pour vos lyophilisés.

Hygiène pour rester propre

Après avoir mangé, il est temps de vous préparer pour aller dormir

Petite douche, brossage des dents et autres moments de bien-être sont importants pour favoriser un bon sommeil et être d’attaque pour enchaîner la journée du lendemain.

Si vous ne savez pas quoi emporter pour prendre soin de vous, je vous conseille mon article sur l’hygiène en bikepacking.

Bivouac pour dormir comme à la maison

Ca y est, vous êtes prêt à vous reposer ? Vient la question : comment dormir en bikepacking ?

Rien de tel qu’un peu d’équipement de bivouac pour dormir à la belle étoile.

Voici la configuration la plus classique et la plus confortable à mon avis :

  • Une tente : pour vous sentir comme dans un cocon en pleine nature, à l’abri des conditions météorologiques, je vous donne mes conseils pour savoir quelle tente pour bikepacking est le plus adapté.
  • Un sac de couchage : rien de plus réconfortant qu’un duvet pour vous garder au chaud et passer une bonne nuit.
  • Un matelas : pour votre dos, un matelas gonflable est indispensable. En plus, cela vous évitera de sentir la fraîcheur du sol.

Si maintenant vous préférez le poids plume au confort, un bivy est une alternative intéressante à la tente.

Quelques accessoires

Enfin, il y a quelques accessoires indispensables en bikepacking, de petits éléments qu’il faut avoir :

  • Batterie externe : une powerbank est indispensable pour recharger vos équipements électroniques en cours de route. Découvrez comment choisir votre batterie externe.
  • Lampe frontale : pour vous déplacer ou pour monter votre campement de nuit, la lampe frontale est idéale pour voir clair tout en gardant les mains libres. Voici les meilleures lampes frontales.
  • Outils : pour réparer votre vélo, c’est indispensable. Découvrez la liste des outils incontournable en bikepacking.
  • Vêtements : que ce soit pour le vélo ou pour le bivouac, leur choix est important. Découvrez les vêtements essentiels en bikepacking.
  • Antivol : pour un arrêt en boulangerie ou pour sécuriser votre vélo la nuit, c’est indispensable. Découvrez les cadenas les plus légers.

Mais ce ne sont là que les principaux. Découvrez la liste complète des accessoires en bikepacking pour vos aventures.

Le bikepacking : une liste à adapter à vos besoins

Comme vous pouvez le voir, il est difficile de donner une liste exacte de ce dont vous aurez besoin lors de votre voyage. Selon votre pratique et votre niveau d’autonomie, c’est tout votre setup qui varie.

Je vous recommande donc de lire les quelques articles mentionnés pour vous aider à choisir vos bagages.

Et si jamais vous ne trouvez pas de réponse à vos questions, n’hésitez pas à me contacter sur Instagram @routeduvelo !

marvin de route du velo

Marvin

de Route du Vélo

Amoureux du vélo sous toutes ces formes, de la route, au gravel en passant par le VTT, toujours partant pour partir à l’aventure en bikepacking pour explorer les beautés de nos régions !

Cet article vous a plu ? Lâchez votre meilleure note !

5/5 – (2 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *