Les meilleurs sacs de couchage bikepacking

Que vous dormiez en tente, en bivy ou sous un tarp, le sac de couchage fait partie des équipements de base en bivouac. Mais sont-ils tous compatibles pour faire du bikepacking ?

Quelle température choisir ? Qu’en est-il du poids ou encore de la compacité pour le faire rentrer dans nos sacoches ? Faut-il obligatoirement choisir un sac de couchage en plume plutôt qu’un en synthétique ?

Le choix devient compliqué, n’est-ce pas ?

Vous trouverez dans cet article toutes les informations nécessaires pour choisir votre sac de couchage et partir à l’aventure à vélo.

Mais si vous êtes simplement à la recherche des meilleurs sacs de couchage pour faire du bikepacking, voici la sélection de Route du Vélo !

Comment choisir votre sac de couchage ?

Il y a plusieurs éléments à prendre en compte pour choisir votre sac de couchage : la température, le poids, le garnissage, et sans oublier le plus important, le volume !

Il n’existe pas de sac de couchage bikepacking à proprement parler, mais vous allez voir, certains modèles conçus pour la randonnée ou le trekking sont parfaitement adaptés !

Quel garnissage dans votre duvet ?

Il n’y a que deux types de garnissage que vous pouvez trouver dans les sacs de couchage : la plume ou le synthétique.

Et comme vous allez le voir, bien qu’en apparence ils se ressemblent, il y a quelques différences au-delà du prix…

Sac de couchage en plume

Comme son nom l’indique, il est garni de plumes, généralement de canard ou d’oie. Celles-ci peuvent être traitées ou non contre l’humidité via différents procédés comme l’Ultra Dry Down de Sea to Summit.

Car malgré de nombreux avantages que nous verrons juste après, cette matière est très sensible à l’humidité !

Inconvénients :

  • Résistance à l’humidité : si votre duvet en plumes entre en contact avec de l’eau, il perd tout son pouvoir isolant. Bonjour le froid !
  • Prix : le garnissage en plumes est plus cher.
  • Entretien spécifique : vous ne pouvez pas laver un sac en plume comme on lave des vêtements. Il vous faudra un nettoyant adapté à la plume et une procédure de séchage spécifique pour éviter de créer des blocs de plume et donc des trous d’isolation dans votre duvet.

Avantages :

  • Légèreté : il est imbattable, il n’y a rien de plus léger qu’un sac de couchage en plume !
  • Compacité : il se replie dans un sac étanche et se compacte avec des sangles de compression, c’est la matière idéale pour un sac de couchage ultra compact. Idéal pour le ranger dans une sacoche de bikepacking.
  • Rapport poids/chaleur : sa légèreté lui permet d’être plus chaud à volume égal qu’un équivalent en synthétique.
  • Confort : le toucher naturel d’un duvet de plume est tellement agréable !

Vous savez tout sur la plume, voyons maintenant son concurrent…

Sac de couchage en synthétique

Plus rien n’est naturel ici, c’est simplement un rembourrage en plastique, cependant, plus de problème d’humidité !

Mais comme pour tout, cela vient avec d’autres inconvénients…

Inconvénients :

  • Lourd : à chaleur équivalente, il sera toujours plus lourd qu’un sac en plumes.
  • Encombrant : le même principe s’applique au volume. Une fois compressé, il sera plus difficile de lui trouver une place dans vos sacoches.

Avantages :

  • Entretien facile : un tour dans la machine à laver et il est tout propre, aussi simple que ça.
  • Prix faible : le plastique est moins cher que la plume et cela se répercute sur le prix du sac de couchage !
  • Isolation garantie : peu importe la météo, que ce soit mouillé ou non, vous n’aurez pas froid, à moins que l’eau ne traverse l’isolation, bien sûr…

Comme vous le voyez, il n’y a pas de matière magique qui résout tous les problèmes. Alors, comment choisir entre ces deux matières ? C’est simple :

Vous avez un petit budget ? Vous débutez en bikepacking et n’êtes-vous pas sûr que cela va vous plaire ? Ou vous partez dans une région très humide ?

Optez pour un sac de couchage en synthétique, vous investirez moins et vous n’aurez pas à faire spécialement attention à son entretien et vous serez sûr d’être toujours au sec.

Vous voulez investir pour partir plus souvent ? Vous cherchez un modèle ultra-léger ? Ou vous recherchez un peu plus de confort ?

Optez pour la plume, il n’y a rien de mieux pour voyager à vélo. Sous une tente, un bivy ou un tarp, vous êtes protégé de l’humidité, donc foncez !

Mais gardez en tête qu’à budget équivalent, un sac en synthétique sera de meilleure qualité qu’un en plume !

Quelle température choisir ?

Après le choix du rembourrage, vient celui de la température… Comme dit plus haut, pour une température équivalente, un sac en synthétique sera toujours plus lourd et moins compact qu’un modèle en plume.

Il existe trois températures, chacune résultant de tests scientifiques :

  • Température de confort : température minimale dont une femme a besoin pour s’endormir.
  • Température limite : température minimale dont un homme a besoin pour s’endormir.
  • Température extrême : température qui permet à une femme de survivre pendant 6 heures.

Mais alors, laquelle regarder ? Mon conseil, basez-vous sur la température de confort !

Pour avoir dormi à la température confort avec mon Sea to Summit Spark SPII sous ma tente, c’est tout juste suffisant pour dormir avec une seule couche de vêtement (maillot à manches longues en mérinos et collant en laine).

temperature confort duvet bikepacking

Avec ses 4 degrés en températures de confort, le Sea to Summit Spark SP2 est polyvalent

Si je devais dormir à la température limite, j’ajouterais une doudoune avec capuche ainsi qu’un pantalon.

Pour la température, je recommande 4 degrés, mais pourquoi pas plus bas ?

Tout simplement pour avoir un setup de bivouac modulaire, je vous explique tout ça un peu plus bas dans l’article.

Mais si vous êtes frileux, ou que vous allez partir dans une région froide, ou prévoyez de voyager en hiver, un duvet 0 degré pourrait être intéressant pour vous.

Par contre, attention, plus chaud = plus lourd !

Quel poids et quel volume ?

Il peut varier de 300 grammes pour les sacs de couchage ultra-compressibles qui s’utilisent uniquement en été, jusqu’à plus de 2 kilogrammes pour les modèles conçus pour affronter l’hiver.

Alors, quel est le poids idéal d’un duvet bikepacking ?

Tout va dépendre de votre budget et de la température dont vous avez besoin, mais un sac de couchage léger aux alentours de 500 grammes c’est l’idéal, surtout pour avoir un setup de bivouac modulaire. Dans tous les cas, évitez de dépasser le kilo

sac de couchage bikepacking ultra light

Tout juste sous la barre des 500 grammes pour le Sea to Summit Spark 2

Mais gardez à l’esprit que ça ne fait pas tout.

Un sac de couchage compact de 500 grammes, une fois compressé, peut prendre plus de place qu’un de 1 kilo. En bikepacking, le volume est plus important !

Et malheureusement, les fabricants communiquent moins sur le volume que sur tout le reste, alors renseignez-vous avant d’acheter un sac de couchage ultra light !

Aux alentours de 3 à 4 litres, c’est l’idéal. Pour info : mon sac Sea to Summit d’un peu moins de 3L rentre dans ma sacoche de guidon Apidura Expedition de 14L.

Tout l’intérêt est de choisir un sac ni trop chaud, ni trop froid, pour créer le setup modulaire parfait !

Le setup modulaire pour un confort au top qu’importe la météo !

Je vous parle de setup modulaire depuis un petit moment, il est temps de vous expliquer ma méthode !

L’idée derrière tout ça, c’est d’avoir un ensemble d’équipements vous permettant de vous adapter aux différentes conditions météorologiques. Car oui, en bikepacking, vous pouvez très bien avoir une journée caniculaire suivie le lendemain par un gros orage en montagne où il fait à peine 4 degrés.

C’est là qu’intervient mon setup modulaire !

Le but est de compléter votre sac de couchage léger (autour de 4 degrés) avec des accessoires pour augmenter la chaleur en fonction de la température de la nuit.

Vous pouvez ainsi :

  • Ouvrir ou fermer votre sac de couchage : s’il fait chaud, vous l’ouvrez au maximum, s’il fait froid, vous fermez tout ! Vous pouvez même serrer la capuche au niveau de votre visage.
  • Jouer avec les vêtements : dormez en sous-vêtements s’il fait plus de 20 degrés la nuit ou ajoutez une première couche de vêtement si on approche des 5 à 10 degrés. Enfin, vous pouvez ajouter une doudoune et un pantalon en cas extrême.
  • Ajouter un drap de sac : Selon son épaisseur, il pourrait vous ajouter quelques degrés de confort en plus. Même léger, je vous recommande toujours d’en ajouter un, pour éviter de salir votre duvet !

Vous voyez un peu l’idée derrière tout ça ?

sac a viande dans sac de couchage plume bikepacking

Le drap de sac, un bon complément à un sac de couchage

Avec presque le même poids qu’un sac de couchage plus chaud, vous avez différents éléments qui vous permettent de vous adapter.

Le même principe s’applique à vos vêtements une fois sur le vélo !

Voici ce que j’apporte en plus de mon Sea to Summit Spark SPII :

t shirt laine merinos de trek voyage travel 100 manches longues kaki homme

Forclaz Travel 100

stars

Un t-shirt manche longue en mérinos fin, idéal pour l’après journée de vélo.

382409628b53ee2bd5b1

Sea to Summit Silk

stars

Ce sac à viande en soie ultra-light permettra de protéger votre duvet et surtout d’éviter de salir l’intérieur de votre sac de couchage

collant legging sous vetement en laine merinos de trek montagne homme mt500 1

Legging Mérinos

stars

Un legging en mérinos pour vous garder au chaud la nuit, un bon complément à un duvet un peu léger

Quel est le meilleur sac de couchage ?

Comme vous l’avez vu, certains critères sont plus importants que d’autres pour choisir votre duvet en bikepacking.

Pour le poids, bien que ce ne soit pas le plus important, aux alentours de 500 grammes, c’est idéal. Cependant, il faudra prendre un peu plus lourd si vous optez pour du synthétique.

Pour le volume : entre 3 et 4 litres, afin de pouvoir le ranger facilement dans l’une de vos sacoches de bikepacking.

Et enfin, pour la température de confort, aux alentours de 4 degrés, c’est l’idéal pour avoir un setup modulaire.

Il y a quelques modèles qui cochent toutes ces cases, voici la liste des meilleurs sacs de couchage que je peux vous recommander ! Tous sont parfaits pour avoir un sac de couchage ultra léger et chaud.

61Dtz9C58dL. AC UX679

Sea To Summit Spark SPIIPour la qualité et la compacité

stars

Avec un poids très léger et un pouvoir de compression énorme, ce sac de couchage -2 degrés de la gamme de duvet Spark de Sea to Summit reste un incontournable en bikepacking.

sac de couchage pajak core 400 navy

Pajak CORE 400Pour les frilleux

stars

Un sac de couchage 0 degré en plume, un duvet léger et compact, parfait pour les conditions un peu plus fraiches.

71GADy1Z qL. AC SL1500

Naturhike 750FPPour son rapport qualité/prix

stars

À peine plus de 100 euros ! La température de confort se situe plutôt autour de 10 degrés que de 0, mais à ce prix, on peut faire quelques concessions !

Vous vous posez encore des questions ?

Route du Vélo est là pour vous aider.


Comment ranger un sac de couchage ?

On range un sac de couchage dans un sac étanche avant de la ranger dans sa sacoche bikepacking.
En plus de la protection contre l’eau supplémentaire, le sac de couchage rangé dans sa housse prend moins de place.
Si vous voulez réduire encore plus le volume de votre sac de couchage, optez pour un sac de compression qui permettra de réduire encore sa taille grâce aux sangles de compression.


Faut-il dormir nu dans un sac de couchage ?

Il n’est pas nécessaire de dormir nu dans un sac de couchage, cependant la régulation de la température de votre corps étant mieux géré, cela vous apportera plus de confort et potentiellement une meilleure nuit.
Quoiqu’il en soit, que vous dormiez nu ou habillé, l’hygiène est très importante pour ne pas salir votre sac de couchage, alors prenez une douche ou dormez dans des vêtements propres !


Vous ne trouvez pas la réponse à votre question ?

marvin de route du velo

Marvin

de Route du Vélo

Amoureux du vélo sous toutes ces formes, de la route, au gravel en passant par le VTT, toujours partant pour partir à l’aventure en bikepacking pour explorer les beautés de nos régions !

4.6/5 – (19 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *